Page images
PDF
EPUB

ÉCOLE ITALIENNE, 00000000 PAUL CALIARI, 000000 GAL. DE L'ERMITAGE.

Le

DIE

LE CHRIST MORT.

corps mort de Jésus-Christ près de son tombeau, soutenu par la Vierge accompagnée de quelque autre personnage, est un sujet souvent traité par les peintres. Les Italiens, ainsi que nous l'avons déja dit dans notre no 46, ont l'habitude de désigner ce sujet sous le nom de Pitié. Quel sentiment pénible en effet doit inspirer une semblable composition, où se trouvent exprimées de si grandes douleurs remplies de tant de noblesse !

Paul Véronèse a cherché à peindre ce tableau dans la manière du Titien. La carnation de l'ange est d'une fraicheur et d'une beauté admirables; celle du Christ offre la couleur de la mort, mais on y sent encore quelque chose de divin.

Le peintre avait fait ce tableau pour l'église de Saint-Jean et Saint-Paul, à Venise; Charles Ier, roi d'Angleterre, en fit l'acquisition, et une copie fut mise en place dans l'église. A la mort du roi, ce tableau fut acheté par le duc de Longueville; la duchesse le donna ensuite à M. Le Nain, conseiller d'état ; il passa depuis entre les mains du grand écuyer de France, le comte d'Armagnac, puis dans celles de M. Crozat. Il est maintenant dans la galerie de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg. Gravée en 1582 par Augustin Carache, cette composition l'a été depuis par Gaspard Duchange.

Haut., 4 pieds 4 pouces; larg., 3 pieds.

ITALIAN SCHOOL. oooooooooo PAUL CAGLIARI oooo HERMITAGE GALLERY.

A DEAD CHRIST.

The body of Jesus Christ near his tomb and supported by the Virgin accompanied by some other personage, is a subject often chosen by painters. The Italians, as we before mentioned, no 46, generally designate this subject by the name of Pietà. In fact, what a painful feeling must inspire such a composition, wherein are united the deepest anguish and so much grandeur.

Paul Veronese sought to paint this picture after Titian's manner. The carnations of the Angel are of an admirable beauty and freshness: those of Christ present a deathlike hue, but, still the figure has in itself something divine.

The painter did this picture for the Church of St. John and St. Paul, at Venice, but is was purchased by Charles I, king of England, and, in its stead, a copy was placed in the church. At that king's death this painting was purchased by the duke de Longueville whose dutchess afterwards gave it to M. Le Nain, counsellor of state; it subsequently passed into the hands of the Grand Master of the horse of France, the comte d'Armagnac, and then irto those of M. Crozat. This composition was engraved by Agostino Caracci, in 1582, and since by Gaspard Duchange.

Height, 4 feet 7 inches; width, 3 feet 2 inches.

[graphic]

Ostade pine

L ARRACHFUR DE DENTS

[ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »